Depuis quelques temps et de part les rencontres de personne baignant dans l'aquariophilie, (j'en fais également partie, depuis mon 1er projet aquaponique), je m'aperçois qu'il est difficile de trouver tout ce que l'on veut dans le département.

C'est alors que j'ai proposé à une personne de créer une section ou une autre association dans le domaine aquariophile.

Plus de détails dans ce document pdf.

En vous remerciant pour vos retours.

L'impression 3d, qui est en vogue en ce moment car elle permet de faire mille et un objets personnalisés, très utilisée en DIY, en plus de pouvoir mettre en matière ses idées, elle permet également de réparer certains autres objets si on utilise un scanner 3d, mais cela n'est pas le sujet.

Dans un premier temps soit on récupère certains objets tout fait sur un site comme Thingiverse, Fichier 3D, et bien d'autres ...

Ou il faut que vous la modélisiez vous même 🙂 . Et pour ceci, il existe tout un tas d'outils sous licence libre ou fermée mais avec accès libre et gratuit. Comme par exemple TinkerCAD (où l'on peut modéliser en ligne), ou celui que j'utilise souvent FreeCAD.

Une fois la pièce modélisée,  il va falloir la découper en plusieurs micro-couches d'environ 0.1 - 0.8mm d'épaisseur pour les buses couramment utilisées.

Et pour ce faire, il existe divers programmes dont les 2 que j'utilise ou utilisais : Cura et Slic3r prusa Edition (pour l'optimisation sur mon imprimante) ou Slic3r classique.

Les différents paramètres de Slic3r seront détaillés dans un futur article. Cependant Cura permet de "slic3r*" et d'imprimer directement, ce que ne fait pas Slic3r. Vous devez utiliser un autre programme comme Pronterface (Printrun) pour imprimer par la suite. Il peut être utiliser pour d'autres machines à commandes numériques comme les CNC, découpe laser, ....

Le fichier ainsi généré, sera codé en G-Code. (lien wikipédia)

Enfin le fichier G-code, est envoyé ligne par ligne à un interpréteur de commande, comme une carte Arduino avec un firmware bien spécifique qui permet de traduire ce fameux G-code, en commande électronique, par exemple :

"faire tourner un moteur pas à pas** de tant de degrés pour amener la tête d'impression au point d'origine 0,0"

(source wikipédia)

En espérant avoir éclaircis quelques points.

@bientôt pour de nouveaux articles et "formations, découvertes" de l'impression 3D.

* Slic3r ou slicer consiste permet de créer tous les chemins que l'imprimante 3d devra faire pour ajouter la matière, et ainsi créer la pièce.

** les moteurs pas à pas seront décrit dns un article sur l'électronique dans un futur proche, mais en attendant il existe un excellent site pour débuter l'électronique avec arduino, le Blog d'Eskimon.